Le 6 novembre 2017 – Le Camp musical Père Lindsay est heureux d’annoncer l’entrée en poste de Monsieur Hubert Tanguay-Labrosse à titre de chef de camp. Il succède à Madame Marie-Annick Béliveau qui occupait cette fonction avec brio depuis 9 ans. La nomination de Monsieur Tanguay-Labrosse fait suite à un processus de sélection rigoureux qui a mis en lumière ses qualités humaines et musicales, ainsi que sa grande connaissance du Camp musical et de sa mission. En effet, en plus d’y avoir été campeur dans sa jeunesse, il y a également occupé les fonctions de chef moniteur, chef de chœur et de professeur. Les membres du conseil d’administration, la directrice générale Marie-Christine Coulombe, ainsi que tout le personnel lui souhaitent la bienvenue, avec la confiance qu’il saura relever le défi avec enthousiasme et savoir faire.

Notes sur Hubert Tanguay-Labrosse :
Lauréat du Grand Prix Standard Life du Concours OSM, édition 2009, Hubert Tanguay-Labrosse a débuté l’apprentissage de la musique par le biais des programmes à vocation musicale des écoles Le Plateau et Joseph-François-Perreault. Diplômé de la Juilliard School (clarinette, classe de Charles Neidich) et du Conservatoire de musique de Montréal (direction, classe de Raffi Armenian), il s’est produit ces dernières années à titre de soliste au sein de nombreux ensembles canadiens, au nombre desquels on peut compter les Orchestres symphoniques de Montréal, de Sherbrooke, de Longueuil et de Terre-Neuve. On a également pu l’entendre sur les ondes de la Société Radio-Canada.

En 2013, avec ses collègues et amis, Hubert Tanguay-Labrosse a fondé BOP, une compagnie de production dédiée à la présentation de ballets, d’opéras et de pantomimes dont il assure la codirection artistique et la direction musicale. Depuis 2015, il est également directeur artistique et chef d’orchestre de l’Orchestre symphonique des jeunes de Sherbrooke et de l’Orchestre symphonique des jeunes de Joliette.

Notes sur le Camp musical Père Lindsay :
Il y a 50 ans, le Père Fernand Lindsay rassemblait à Saint-Côme, dans Lanaudière, de jeunes musiciens pour vivre une première expérience au camp musical. Sa vision : permettre aux jeunes de travailler leur instrument auprès de grands professeurs et pédagogues et de vivre une expérience estivale enrichissante et variée. Les jeunes découvraient aussi la joie du chant choral, les beautés de l’opéra, l’expérience unique de la musique de chambre et le bonheur de côtoyer «une famille» de musiciens au cœur d’un environnement naturel extraordinaire. Aujourd’hui, le Camp musical Père Lindsay poursuit avec fidélité cette mission avec le souci de maintenir les standards d’excellence qui ont fait sa renommée. Depuis trois étés, le Camp affiche complet lors des quatre sessions de deux semaines offertes, avec plus de 540 jeunes musiciens de 8 à 16 ans. Le restant de l’année, sous l’appellation d’Auberge du Lac Priscault, le site accueille des groupes musicaux formés de jeunes ou d’adultes, des entreprises ou des familles qui bénéficient des différentes installations offertes en location pour tout genre d’événement.