pere

Fernand Lindsay

Le père Fernand Lindsay est l’instigateur du Camp musical Père Lindsay.

Le père Lindsay voulait offrir aux jeunes musiciens qui ne pouvaient fréquenter le camp du Centre d’Arts Orford (seuls les jeunes âgés d’au moins 16 ans y sont admis) un endroit près de chez eux où ils pourraient profiter, comme les plus vieux, d’un enseignement musical intensif pendant la période estivale.

Ainsi, après s’être impliqué avec Les Jeunesses musicales à la diffusion de la musique, après avoir créé le Festival-Concours, qui incite les jeunes à en faire, maintenant encore faut-il l’enseigner ! Le père Lindsay est tenace, mais également conséquent. Et puis, dans son esprit, une idée n’attend pas l’autre.

En devenant Clerc de Saint-Viateur, il choisit de vouer sa vie à l’enseignement aux jeunes. Chez lui, cette mission s’exprimera tant dans les salles de cours qu’à l’extérieur du collège. Il n’exerce pas simplement un métier, il a une vocation, qu’il vivra vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans tout ce qu’il entreprend.

Le Camp musical Père Lindsay (1967)

Le père Lindsay s’ouvre de son projet à deux amis de longue date, Fernand Houle et Julien Raymond. Ceux-ci reçoivent l’idée avec enthousiasme et font une entente avec sœur Lucille, qui s’occupe d’un camp pour jeunes filles au Lac-des-Baies, à Saint-Côme. Sœur Lucille acceptera de recevoir des campeurs de l’autre côté du lac, en face de leurs installations.

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, le terrain est prêt pour recevoir 19 jeunes musiciens, qui viendront, pendant 15 jours, participer à ce qui deviendra le Camp musical Père Lindsay.

C’était à l’été 1967.

Voir aussi: 

Image_video_FabCulturelle